Qu’ont en commun Michelle Obama, première dame des Etats-Unis,  Anna Wintour, la rédactrice en chef de Vogue US, Tim Cook, PDG d’Apple ?

Ils se réveillent tous à l’aube…

C’est quoi un morningophile ?

Ces « morningophiles » comme on les appelle outre-Atlantique se réveillent tous les jours entre quatre et six heures du matin. Alors que vous êtes encore en train de dormir en appuyant frénétiquement sur le bouton snooze de votre réveil, ces pros de l’autodiscipline ont déjà multiplié les activités avant même de commencer leur journée de travail. 

Cette tendance des early-risers fait de plus en plus d’adeptes de part le monde. Hommes d’affaire, entrepreneurs, artistes…nombreux sont ceux qui ont décidé de faire croisade contre les grasses matinées. 

D’ailleurs, le site My Morning Routine, magazine numérique destiné aux lève-tôt plébiscité par la presse anglo-saxonne publie tous les mercredis une routine matinale inspirante pour aider ses lecteurs à être plus productifs durant leur journée. Méditation, lecture, jogging… reprendre possession de ses débuts de journée peut prendre plusieurs formes. 

« Je me lève à 5h30 et médite ou travaille – ou les deux. Puis je me douche et écoute un TED Talk pendant que je me maquille. Ensuite, je m’habille et lis le journal – toujours le New York Post et le Wall Street Journal… » explique Ivanka Trump.

Dire adieu aux réveils « à la dernière minute » en adoptant un nouveau rythme de vie, serait-ce donc la clé pour être au top de sa productivité ? Le monde appartient-il, comme le dit si bien le vieil adage, à ceux qui se lèvent tôt ? 

Se donner du temps pour soi le main : la clé du bonheur ?

Selon Sylvie Royant-Parola, médecin spécialiste du sommeil et présidente du réseau Morphée, derrière cette idée de commencer sa journée aux premières lueurs du jour, il y a une notion très importante : pouvoir mettre un temps entre le moment où l’on se réveille et le moment où l’on débute sa journée (de travail).

Changer son rythme de vie en s’allouant du temps pour soi le matin est une formule anti-stress qui a prouvé son efficacité. 

En effet, avoir la possibilité de prendre du temps pour soi le matin permet de démarrer sa journée avec une énergie et un calme permis par ce temps passé à faire autre chose avant de commencer à travailler. C’est une transition qui affecte de façon très positive le bien-être personnel. 

Les effets bénéfiques du réveil matinal sont donc nombreux : pouvoir être plus proche du rythme solaire et prendre du temps pour soi. 

De fait, les lève-tôt sont calmes et ont une vision d’ensemble de leur journée alors que le reste monde se précipite au bureau. Les lève-tôt sont sous contrôle car ils ont plus de temps pour la planification et l’organisation. Ils ont plus de temps pour effectuer une reflexion stratégique et prennent ainsi de meilleurs décisions au quotidien.

Que faire pour les passionnés de la couette ?

Cependant, le réveil aux aurores peut avoir ses limites. Il faut faire attention à l’idée mythique selon laquelle plus on se lève tôt plus on est productif et que plus on restreint son temps de sommeil, plus on va avoir la possibilité de faire autre chose. 

Il ne faut pas oublier qu’il existe un temps de sommeil dont notre métabolisme a besoin qui est incompressible. En dessous de ce temps : on va être moins productif. 

Si vous êtes un couche-tard, lève-tard de nature et allez à l’encontre de votre rythme normal (il y aurait 3 chronotypes différents : les lève-tôt, les couche-tard, et les « intermédiaires », ou « neutres », qui regroupent la majorité de la population) , vous allez nécessairement être en difficulté : la privation de sommeil pouvant avoir un impact important sur la régulation du métabolisme et du coeur, la performance, la mémoire… 

Ce qu’il faut retenir c’est que pour ne pas vivre sa vie en soldat et être victime de son emploi du temps, il ne faut pas forcément se lever à 4 heures du matin tous les jours. Par contre, instaurer une routine matinale est impérative. 

Notre conseil ? Avancez d’une heure votre réveil : vous gagnerez non seulement 15 jours par an à ne pas dormir, mais vous préparerez également votre corps et votre mental en douceur pour la journée qui vous attend.

Vous voulez en savoir plus sur les morningophiles ? Lisez « The Miracle Morning » d’Hal Elrod, un jeune Américain.

Auteur image : petrrunjela