Avant de choisir votre prochain emploi : seize questions à se poser !

Vous avez postulé, passé l’entretien avec succès et, désormais, vous vous demandez si vous devriez effectivement accepter le poste ? Comment faire un choix entre plusieurs offres, si l’opportunité se présente ? Quelles bonnes questions devriez-vous vous poser afin de choisir votre prochain emploi… l’emploi dans lequel vous vous épanouirez ?

Ne marcher qu’au feeling n’est pas toujours la meilleure idée, contrairement à ce que suggère un article de Cadre Emploi. Dans cet article, nous avons donc soigneusement élaboré une série de seize questions-clés, devant vous aider à choisir votre prochain emploi sur la base de différents critères : critères financiers, humains, pratiques, mais aussi aspirationnels, et liés à votre plan de carrière. On y va ?

Choisir votre prochain emploi en seize questions-clés

Critère 1 : vous connaître

1/ Dans quel type d’entreprise suis-je à l’aise : petites PME ou grosses entreprises à renommée internationale ne fonctionnent pas de la même façon. Entre prise d’initiative et polyvalence d’un côté, rigueur des process et spécialisation de l’autre, de quel côté votre cœur balance-t-il pour choisir votre prochain emploi ?

2/ Quelle est ma valeur marchande : en connaissant votre valeur sur le marché du travail –ce que valent vos compétences, votre ancienneté, votre parcours – vous serez en mesure de déterminer si la proposition élaborée par l’entreprise est juste ou non.

3/ À quoi est-ce que je « marche » : votre motivation tourne-t-elle autour du salaire, du challenge, de la reconnaissance de la part de votre employeur, de la qualité de vos relations avec vos collègues, ou encore de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle ?…

Critère 2 : l’aspect financier

4/ Que comprend ma rémunération totale, en n’oubliant pas les avantages en nature : remboursement des transports, tickets restaurant, nombre de RTT, ordinateur ou mobile professionnel, voiture de fonction, primes collectives ou individuelles, treizième mois, participation, intéressement, dynamisme du comité d’entreprise…

5/ Comment se porte l’entreprise : un aspect financier, mais du côté de l’employeur pour choisir votre prochain emploi. L’entreprise est-elle saine ? A-t-elle souffert de la conjoncture ? Sera-t-elle en mesure de tenir ses engagements ? Risque-t-elle d’être rachetée ? De subir un plan de remaniement, licenciement, etc. ?

Critère 3 : prévoir votre futur

 6/ Le secteur d’activité m’intéresse-t-il : d’un secteur à l’autre, le même métier est susceptible d’incarner des missions très différentes. Un exemple : le métier de Chef de Produit, qui dépend forcément de l’offre développée par l’entreprise ! D’autre part, sachez que les entreprises d’un même secteur ont tendance à rechercher des candidats ayant déjà de l’expérience dans ce domaine. Attention à ne pas être « étiqueté » dès le départ, si le domaine en question ne vous plaît pas !

7/ Comment y exerce-t-on mon métier : là encore, selon le cœur de métier de l’entreprise, une même profession revêtira des facettes différentes. En outre, chaque entreprise possède ses propres méthodes de travail et, à moins que vous ayez été appelé pour une refonte totale de celles-ci, il faudra vous y conformer.

8/ Quelles compétences stratégiques vais-je acquérir : votre formation est continue à l’échelle d’une carrière, et refaire dans un nouveau poste ce que vous faisiez déjà dans le précédent n’est pas le choix le plus stratégique. Si les compétences que vous pensez acquérir ne sont pas techniques, peut-être sont-elles managériales, humaines ? Auquel cas, on parle de Soft Skills (article Nextdoor)… les compétences du futur.

9/ Ce poste respecte-t-il mon plan de carrière : pour choisir votre prochain emploi, l’une des questions principales consiste à s’interroger sur son plan de carrière. En cela, elle rejoint la question 6), sur le secteur d’activité, mais pas seulement : vos missions, les compétences que vous allez acquérir, les responsabilités que l’on va vous confier… tout cela vous permettra-t-il de suivre le plan de carrière que vous vous êtes fixé ?

10/ Quelle peut être mon évolution professionnelle : pour choisir votre prochain emploi, vous devez vous interroger sur vos perspectives d’évolution, soit au sein de cette entreprise (à 1 an, 3 ans, 5 ans) soit en vous servant de celle-ci comme d’une passerelle.

Critère 4 : l’aspect humain

11/ Qui seront mes collègues, mon supérieur hiérarchique : si vous êtes particulièrement sensible à l’aspect humain et à l’ambiance de travail, vous devez avoir rencontré et discuté avec votre supérieur hiérarchique, si possible avec votre future équipe, avant de choisir votre prochain emploi. Attention, rappelez-vous qu’un supérieur est toujours susceptible de partir ou d’évoluer. Une question à poser à l’entretien.

12/ À quoi ressemble la culture d’entreprise : quelles sont ses valeurs, ses engagements, la mission qu’elle se donne, et êtes-vous d’accord avec ceux-ci ? Un exemple, dont nous accentuons volontairement le trait : si vous êtes en faveur des énergies durables et que vous postulez pour une entreprise dans le secteur du nucléaire, cela risque de poser problème.

13/ Quelles seront mes conditions de travail : si vous prêtez une attention particulière à votre environnement de travail, vous devez vous interroger sur les conditions de travail proposées pour ce poste. Par exemple, travaillerez-vous dans un open space, ou aurez-vous votre propre bureau? Le télétravail est-il autorisé, et dans quelle mesure ? Etc.

Critère 5 : l’aspect pratique

14/ Où se situe l’entreprise : avant de choisir votre prochain emploi, interrogez-vous bien sûr sur la situation géographique de l’entreprise. Quel sera le temps de transport à prévoir pour rejoindre votre lieu de travail ? Dans une moindre mesure, quel est le dynamisme de la zone en question (possibilité d’y déjeuner, de faire du sport, etc.) ?

15/ Quelles seront mes horaires de travail : le rythme de travail que l’on vous a annoncé semble-t-il soutenu ? Vous permettra-t-il d’allier vie professionnelle et vie privée tel que vous l’entendez ? Votre statut vous permettra-t-il d’organiser vos horaires avec flexibilité ?

Conclusion

 16/ Qu’en pense mon entourage : souvent, votre entourage direct (famille, amis proches) vous connaît mieux que vous ne vous connaissez vous-mêmes, et vous apportera un éclairage nouveau. Avant de choisir votre prochain emploi, n’hésitez pas à confronter leurs opinions.

Vous trouverez certains de ces critères développés plus en détail dans un article du Journal du Net. Attention, même si l’article est bien fait, le propos date de 2011. Certains critères privilégiés par les candidats ont depuis évolué.

Une info vous a sûrement échappé… trouvez laquelle !

Mauvaise ambiance générale, pratiques managériales pointées du doigt, turnover important, risques psychosociaux élevés, burn-out réguliers, réorganisation interne à venir, départ prochain du PDG… il existe des éléments seulement connus des salariés, que même les moteurs de recherche n’ont pas encore remonté – d’autant plus s’il s’agit d’une PME de taille petite ou moyenne, comme le cible avec justesse cet article sur le site Monster.

Comment le savoir ? Évidemment, il est difficile de poser ces questions ouvertement à l’entretien, d’autant que la personne qui vous recrute s’emploiera soigneusement à éviter tout sujet susceptible de vous détourner du poste.

Dans ces cas-là, un seul recours : faire jouer son réseau. L’avantage comparatif des réseaux professionnels tels que LinkedIn, lorsque vous recherchez des offres d’emploi, c’est la possibilité d’entrer en contact rapidement et efficacement avec son cercle de relations de premier rang. L’un de vos contacts travaille au sein de la même entreprise ? Profitez-en pour lui poser vos questions avant de choisir votre prochain emploi. Si les relations auxquelles vous souhaitez avoir accès sont de second, voire de troisième rang, pourquoi ne pas souscrire, même momentanément, à un compte LinkedIn Premium ?

Dans la catégorie « Booster votre activité professionnelle » à 31,99 euros par mois, vous pourrez envoyer 15 inMails à des contacts ne faisant pas partie de votre cercle direct. Bon plan : le premier mois d’essai est gratuit ! Profitez de l’option puis résiliez avant la première échéance payante !

Les critères privilégiés par les candidats en 2014

À titre indicatif, voici les dix premiers critères privilégiés par les candidats en 2014 pour choisir leur prochain employeur, selon l’étude Randstad Award. Nous indiquons si ces critères sont en hausse ou en baisse par rapport à 2013.

  1. Rémunération attractive (en hausse)
  2. Sécurité de l’emploi à long terme (en baisse)
  3. Ambiance de travail agréable (en hausse)
  4. Emploi intéressant (en hausse)
  5. Perspectives de carrière (en baisse)
  6. Equilibre vie privée / vie professionnelle (en hausse)
  7. Conditions de travail flexibles (en hausse)
  8. Entreprise financièrement saine (en baisse)
  9. Localisation géographique (stable)
  10. Formations de qualité (en baisse)

En guise de synthèse, les critères « rationnels », comme la sécurité de l’emploi, les perspectives de carrière, la santé de l’entreprise, s’effacent au profit de critères plus immatériels : l’ambiance et les conditions de travail, la qualité de la mission, l’équilibre avec sa vie privée.

Pourquoi ? Aujourd’hui, le terme « faire carrière » dans une seule et même entreprise est une pratique quasi disparue, les candidats changeant tous les 3 ans en moyenne. Les critères rationnels ont dès lors moins de valeur. À l’inverse, du fait d’un changement dans notre rapport au travail (article Nextdoor), les critères liés au bien-être et aux aspirations individuelles prennent de plus en plus d’ampleur, pour choisir votre prochain emploi.

Ça y est, vous avez fait votre choix ?