Il y a des personnes qui s’endorment en 2 min et d’autres, comme vous, qui mettent entre 20 min et 2 heures. Vous vous classez dans la deuxième catégorie ? L’objet Dodow, le compagnon de votre endormissement, est fait pour vous ! Il vous guidera, en rythmant votre respiration, vers un sommeil plus apaisé et réparateur. Pour ne plus tourner en rond à chercher le repos. S’endormir en moins de 20 min ? C’est là toute la promesse de Dodow.

1) Métro, boulot, Dodow : pourquoi un bon sommeil est crucial pour travailler ?

Votre maman ne cesse de vous le répéter : le sommeil c’est la santé. Et (pour cette fois) elle a raison ! L’Institut national du sommeil et de la vigilance le prouve dans l’un de ses Carnets du sommeil consacré au lien entre sommeil et travail. Il dresse un état des lieux plutôt inquiétant : « en médecine du travail, 20 à 40 % des salariés se plaignent de leur sommeil avec pour principale conséquence, la somnolence et son corolaire, la baisse de vigilance ». Et les impacts du manque de sommeil sur le travail, mais d’abord sur la santé de l’individu, peuvent être plus graves qu’on ne l’imagine :

  • absence au travail en raison de troubles du sommeil  ;
  • conduite en état de somnolence, ou manque de sommeil dans le cadre de l’activité professionnelle > risque d’accident > danger pour soi et pour les autres (1ère cause d’accident mortel sur la route) ;
  • perte d’énergie, de dynamisme, de motivation au quotidien > déprime, voire dépression ;
  • concentration fragilisée > risque de faire des erreurs.

Nous ne pensions pas que cette somnolence pouvait avoir de telles conséquences, notamment dans le domaine du travail. Que vous soyez salarié dans un bureau, artisan sur un chantier ou freelance travaillant chez vous, les dérives dues au manque de sommeil, certes variables selon votre métier et le contexte de votre activité, peuvent être vraiment handicapantes. Quelques exemples :

  • un accident grave de chantier (exemple : un charpentier tombe du toit, un conducteur de machine fait une erreur de manipulation…) ;
  • une erreur administrative aux conséquences financières parfois lourdes (exemples : chiffres mal enregistrés, erreur de dossier…) ;
  • pour le freelance, bien que pouvant gérer son emploi du temps comme il l’entend, la mauvaise qualité de son sommeil peut entraîner une baisse d’activité, donc une chute de son chiffre d’affaire et dans le pire des cas, peut menacer la pérennité de son projet.

Le saviez-vous ?

Il a été révélé que la privation de sommeil était à l’origine (ou avait aggravé) de quatre des plus grandes catastrophes industrielles du XXe siècle : la catastrophe de Bhopal (1984), l’explosion de la navette spatiale Challenger (1986), l’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl (1986), et le naufrage de l’Exxon Valdez (1989).

Pour sensibiliser davantage les Français, une journée du sommeil est organisée par l’INSV chaque mois de mars. L’occasion de se renseigner sur ce sujet crucial. La prochaine date est justement le 17 mars 2017 ! Face à cette situation, des initiatives comme Dodow, petit objet électronique aidant à l’endormissement, peuvent constituer une première étape vers le dormir autrement…et surtout, mieux !

2) Il est temps de faire Dodow ! Tout sur votre compagnon de sommeil

C’est une évidence : notre sommeil est mal en point et manque de qualité, une jeune start-up a pris le problème à bras-le-corps ! Certains des fondateurs ont été eux-mêmes confrontés à des difficultés pour s’endormir, voire même à l’insomnie chronique. Ne souhaitant plus avaler systématiquement des médicaments pour parvenir enfin à trouver le repos, ils se sont inspirés de techniques de respiration, que l’on retrouve notamment dans la méditation, pour mettre au point Dodow.

Pressé de tomber dans les bras de Morphée ? Nous vous proposons un tour d’horizon de cet outil ultra simple d’utilisation et proposant une alternative intéressante. Allez, au Dodow !

Dodow, késako ?

Ses créateurs le définissent comme un « métronome lumineux permettant de réapprendre à s’endormir naturellement, deux fois et demie plus vite et sans rien avaler ». L’idée d’origine était de répondre à la souffrance des différents profils insomniaques grâce à une méthode accessible, en empruntant :

  • à la méditation : via la concentration sur la respiration ;
  • au yoga : respiration lente et abdominale ;
  • à la thérapie comportementale et cognitive : intention paradoxale (l’idée de donner un sens à sa vie).

Après l’analyse de nombreuses études, les pères de Dodow ont cherché à répondre aux problèmes de sommeil de plusieurs profils d’insomnie :

  • insomnie chronique ;
  • réveil en pleine nuit ;
  • femmes enceintes ;
  • vie stressante ;
  • flux de pensées dans la tête ;
  • soucis ponctuels ou du quotidien ;
  • environnement bruyant.

En somme, beaucoup de personnes peuvent être concernées par ce manque de sommeil ponctuel ou récurrent. Le site web officiel, bien fait et clair, fournit un contenu très intéressant et nous aide à comprendre les mécanismes à l’oeuvre : on ne survole pas le sujet. Également, la plateforme sommeil en ligne est accessible aux dodowers afin de les accompagner dans la prise en main du petit appareil et prodiguer des conseils complémentaires. Nous, on a bien envie de tester ! Et vous ?

Mais comment ça marche ?

Lorsque vous allez vous coucher, déposez Dodow sur votre table de nuit. D’un simple effleurement, allumez-le : il va commencer à projeter un faisceau lumineux bleu au plafond, juste au-dessus de votre tête. Installez-vous alors confortablement sur le dos, dans votre lit et laissez-vous guider :

  • Le point lumineux au plafond vous indique quand inspirer et expirer d’une manière très simple : le point s’élargit, vous inspirez ; le point diminue, vous expirez.
  • Première étape : vous synchronisez votre respiration sur la lumière et débutez avec onze respirations par minute.
  • Deuxième étape : passage progressif à un rythme ralenti de six respirations par minute, qui permet de faciliter l’endormissement.

Conditions de vente

Le Dodow est vendu au prix de 49 €. Il est disponible sur le site officiel, mais aussi chez des revendeurs, comme Nature & Découvertes. La start-up propose une approche commerciale intéressante puisqu’elle vous propose vingt nuits pour tester Dodow. Parce que ce petit « truc » ne marche pas chez tout le monde, vous pouvez faire jouer le remboursement en cas d’échec. L’intérêt ? Vous aurez testé autre chose que les médicaments et vous aurez enclenché la démarche de chercher une solution à vos problèmes de sommeil.

3) Pourquoi choisir Dodow comme compagnon de sommeil ?

Pour y voir plus clair sur les bienfaits proposés par Dodow, nous avons fait l’exercice de les lister :

  • simple d’utilisation et de prise en main ;
  • nomade (on peut l’emporter partout avec soi quand on voyage) ;
  • pas de gêne pour le partenaire qui dort à côté (contrairement à des appli diffusant de la musique ou une voix) ;
  • alternative à la prise de médicaments ;
  • fabrication 100 % française !

Le saviez-vous ?

La France est championne de la prise danxiolytiques et de somnifères ; donc offrir une solution alternative, non médicamenteuse, est un vrai plus.

En guise de complément, il nous semble important de préciser que Dodow est loin d’être une solution miracle. Il n’est qu’un moyen de reprendre confiance, de casser le cercle de l’angoisse de ne pas arriver à s’endormir. Mais il doit être un outil parmi tout un ensemble de petites choses visant à équilibrer le quotidien.

4) Le sommeil avec Dodow oui, mais une bonne hygiène de vie aussi !

Dodow peut être le déclencheur ludique du changement, mais il doit s’accompagner de bonnes pratiques de vie au quotidien. En effet, comme toujours, un bon sommeil passe par une réduction du stress, une bonne alimentation, un rythme de vie équilibré… Passer par un objet ludique comme Dodow peut vous inciter à franchir le pas et dédramatiser le moment de se coucher.

Nous vous rappelons, avec beaucoup de bon sens et de simplicité, les bonnes pratiques à adopter sans plus tarder afin d’optimiser votre endormissement :

  • Se détendre : plus facile à dire qu’à faire, c’est certain ! Et plus vous vous dites, « je dois me détendre », plus vous vous crispez. C’est normal. Encore une fois, le moyen le plus simple et naturel d’accéder à la relaxation est votre respiration. Vous la portez en vous, mais vous n’en avez pas toujours conscience. Apprenez donc à l’écouter via de nombreuses méthodes. Si vous vous sentez prêt, poussez même jusqu’à apprendre à méditer.
  • Éviter de regarder un écran juste avant de dormir : pas de film trop proche du coucher.
  • Ne pas boire d’excitant le soir.
  • Manger tôt dans la soirée, et léger, pour faciliter la digestion.
  • Pratiquer l’auto-massage : un petit rituel pour vous-même qui vous reconnectera à votre corps, et éloignera le flux du mental.

Pour tous ceux qui ont du mal à s’endormir, et même ceux qui le font aisément, il est toujours important d’instaurer un rituel de sommeil. Cela vous mettra psychologiquement en condition pour dormir, tout comme l’histoire que l’on lit aux enfants pour les aider à faire de beaux rêves.