Cela paraissait encore surréaliste il y a quelques années, mais, oui, s’amuser au travail est le secret d’une bonne productivité et du bonheur au sein de l’entreprise. Aussi fou que cela semble, de nombreuses études ont réussi à prouver les effets bénéfiques d’une forme de divertissement sur l’entité sérieuse par excellence : l’entreprise. Produire un travail de qualité tout en s’amusant ? L’un n’empêcherait pas l’autre ! Nous avons déniché une myriade de pistes, où piocher pour tester cette approche originale du travailler autrement.

1) S’amuser au travail : un cercle vertueux

Il existe de nombreuses études, mais si l’on se base sur celle éditée dans le Journal of Vocational Behavior, la bonne ambiance est un élément central du bien-être au travail. Plus précisément, on constate un lien entre un environnement positif et l’apprentissage informel, qui crée de nouvelles compétences.

Avec quelle intention ?

S’amuser au travail est une formule qui exprime ce besoin de remettre le plaisir et la joie de vivre au sein de l’entreprise. Pourquoi celle-ci en serait-elle dépourvue ? Tout comme un fou rire entre amis fait du bien au moral, un contexte « fun » dans son activité est la clé d’une motivation presque inébranlable !

Mais il ne s’agit pas de mettre en place des gadgets ou des jeux et décréter « amusez-vous » pour que cela fonctionne. Ce qui importe, c’est l’intention avec laquelle on porte ce projet d’amusement au travail. Mettre de l’envie et de la bonne humeur dans ce projet est essentiel. Comment cela ? En rappelant que l’on peut tirer du plaisir et valoriser son propre travail, en se créant un cadre agréable, qui réveille la joie :

  • une déco épurée dans l’air du temps, aux pointes de couleurs qui donnent du peps !
  • du mobilier ergonomique, idéalement ;
  • des petits recoins cosy où discuter ;
  • un espace de convivialité où tout le monde passe (exit, le coin machine à café !) ;
  • des notes nature avec du bois (paravent, porte-manteau…) et des plantes vertes.

Pas besoin de gros budget pour donner une touche d’originalité et de joie à votre lieu de travail. La récupération et le vintage étant à la mode, vous pouvez aussi aller piocher dans les greniers de vos parents ou sur Le Bon Coin pour customiser à moindre frais. L’objectif est simple : appropriez-vous le lieu où vous passez les trois-quarts de votre vie afin que vous ayez envie de vous y rendre tous les jours !

Les effets

Une fois l’intention déclarée et l’envie de mettre du « fun » dans votre travail, les conséquences de ce cercle vertueux se feront clairement sentir, pas seulement sur le moral, mais aussi sur l’entreprise et son activité :

  • désamorcer les tensions ;
  • encourager la cohésion des équipes ;
  • participer à la performance et la formation informelle ;
  • développer la confiance en soi et la motivation, pour des salariés plus efficaces ;
  • conserver les meilleurs éléments au sein de l’entreprise pour pérenniser celle-ci.

Ainsi, ce qui semble être futile est en en fait au cœur du management des équipes et du thème, si récurrent de nos jours, du bonheur au travail.

2) Les petits bonheurs font les grandes entreprises

Envie de mettre en pratique l’art de s’amuser au travail ? Tout commence souvent par des petits riens… qui sont déjà tout ! L’important est de se lancer, sans peur du ridicule ou d’être rejeté. Vous verrez que les autres n’attendaient que ça 🙂 Nous avons imaginé une liste de sources d’inspiration, à adapter à votre lieu, au contexte, à vos envies…

  • Un filet pour transformer la table de réunion en table de ping-pong : peu coûteux, facile à fixer en deux temps trois mouvements, c’est la bonne idée pour une petite partie.
  • Votre entreprise dispose d’un accès sur l’extérieur (terrasse, cour…) ? Improvisez une session de pétanque en fin de journée ! Pour lâcher prise et interagir avec vos collègues.
  • Piochez parmi quelques jeux de société à la pause déjeuner.

Deux autres pistes peuvent également vous aider à cultiver un esprit positif, joyeux et plus relaxé :

  • Suivez les conseils de Florence Servan-Schreiber, la spécialiste de la psychologie positive, en dévorant sans plus tarder son livre 3 kifs par jour ! Elle nous guide vers le positif en avançant l’idée simple de se créer trois petits bonheurs journaliers (ce qu’elle nomme les « kifs »), en vue d’aller vers le bonheur et l’optimisme.
  • Adoptez la technique Pomodoro ! Celle-ci tire son nom (« tomate » en français) de son inventeur italien, Francesco Cirillo, qui utilisait un minuteur de cuisine en forme de ce fruit. On croit souvent qu’en se forçant à se concentrer huit heures d’affilée sur son travail, on sera efficace. Erreur ! Le cerveau ne peut pas prodiguer une attention aussi constante. Il lui faut des sas pour décompresser et retrouver de l’énergie et ainsi gagner en efficacité. C’est sur ce principe qu’est basée la technique de planification Pomodoro qui peut vous aider à mieux organiser vos journées de travail et donc à retrouver plaisir et joie de voir avancer vos dossiers. Cinq étapes la composent :
    • déterminer une tâche à effectuer ;
    • programmer un minuteur sur 25 min ;
    • travailler sur la tâche et uniquement elle, jusqu’à ce que le minuteur sonne et cocher la tâche comme étant faite ;
    • prendre une courte pause de 5 min ;
    • recommencer sur le même principe ;
    • tous les quatre pomodori, prendre une pause plus longue (15-20 min).

Du mal à vous lâcher ? Le rire, ça se cultive ! Le yoga du rire peut être un excellent moyen d’insérer le lâcher prise et la notion de joie au travail. Combiné avec les exercices de respiration propres au yoga, il présente des effets bénéfiques sur le corps et l’esprit, comme la diminution du stress.