La femme est-elle un entrepreneur comme les autres… ?

Le sujet fait couler beaucoup d’encre en ce moment. Un sujet légitime, évident… et pourtant, tant de chemin à parcourir encore. Nous sommes de plus en plus nombreux à affirmer que nous avons tout à gagner à nous engager sur cette voie, mais rien ne change ou si peu et que des clichés sont toujours véhiculés, même involontairement.

Alors, que faire ? Commencer par en parler, partager, et ne pas nier qu’il est urgent de « s’y mettre » concrètement…

Nextdoor ne pouvait pas rester en marge d’un mouvement qui rassemble les énergies pour faire avancer la cause de la diversité dans l’entreprenariat. Aussi choisissons-nous, en toute humilité, de partager cette tribune, signée par un collectif qui s’est réuni spontanément pour faire bouger les lignes. De toutes part des voix se sont élevées, et des initiatives, comme cette tribune, initiée par Girls in Web et Paris Pionnières, ferventes militantes de cette cause et depuis longue date, sont mises en place.

Avec toute notre admiration,

Nextdoor


TRIBUNE

A la suite au dossier de Capital sur les start-ups françaises qui s’exportent, de nombreuses personnes issues de l’écosystème digital et entrepreneurial français, mais aussi d’autres horizons, se sont émues, à juste titre, de n’y voir figurer que des hommes…
De toute part des voix se sont élevées, et des initiatives comme cette tribune se sont mises en place.

Pourquoi ?

Parce qu’en 2017, il est ahurissant d’obérer environ 12 % (pour le numérique) à 36 % (en général) des créateurs d’entreprise.

Parce que le manque criant de visibilité des femmes et des minorités devient enfin un vrai sujet en France, leur absence devient enfin insupportable, et logiquement montrée du doigt.

Interpellée sur l’absence totale de diversité, aussi bien en illustration que parmi les personnes interrogées dans son dossier, la journaliste de Capital nous a répondu qu’il lui avait été impossible de trouver des équivalents féminins aux entrepreneurs présentés dans son article.

Ne pas évoquer les femmes parce qu’on ne les aurait pas trouvées est un biais habituel pour expliquer leur non-présence. Il est vrai que l’effort est peut-être plus important, que les entrepreneures sont plus occupées à développer leur business qu’à envoyer des communiqués de presse ou à s’exposer dans des conférences ou sur les réseaux sociaux.

Il est vrai également que les choix entrepreneuriaux des femmes peuvent être différents de leurs homologues et que certaines auraient tendance à préférer un rachat par une plus grande structure que la dilution par la prise de participation minoritaire.

La journaliste de Capital indiquait que l’axe de son papier concernait les futurs géants français du numérique.

La liste ci-dessous se garde bien d’être exhaustive et propose le nom de 16 fondatrices du secteur Tech, encore à la tête de leur société, et/ou dont l’entreprise a été rachetée par un plus grand groupe.

Pour toutes, l’expansion à l’international est une réalité.

Parmi elles, certaines sont des pionnières, comme Yseulys Costes de 1000Mercis par exemple, d’autres plus jeunes sur le marché, n’ont pas moins de succès comme Laetitia Gazel-Anthoine de Connecthings qui a levé plus de 10 millions d’euros et dont la société est présente dans 60 pays du monde, ou encore Africamarket créé par Rania Belkahia qui a levé l’équivalent auprès de grands investisseurs français…

Bien plus qu’observer une équivalence parfaite de représentation, les médias, responsables en très grande partie de l’image que la société se fait des femmes, devraient toujours interroger dans ce genre d’article, le cas échéant, les raisons de l’absence de la moitié de la population.

Pourquoi a-t-on du mal à les trouver ? Pourquoi quand on parle de femmes dans le numérique et/ou de femmes entrepreneures en faire toujours l’objet d’articles spécifiques ? Comme évoqué ci-dessus, il est à noter que plusieurs entrepreneures françaises à succès ont revendu leur société : ne serait-ce pas un angle intéressant à creuser ?

Les femmes entrepreneures françaises sont nombreuses, dynamiques, ont des business stratégiques et à forte croissance. Elles créent des emplois et participent au développement de la France.

De ce fait et comme nous en avons fait l’exercice, trouver des représentantes pour figurer dans des dossiers spécial entrepreneurs ou startupers est loin d’être compliqué !

80 d’entre elles se sont mobilisées hier à Paris, mais aussi à Laval, Nantes et dans d’autres villes de France : un mouvement de fond s’est créé en réaction au dossier de Capital, car ces femmes en ont assez d’être invisibles et leur absence agace de plus en plus autour d’elles également : elles veulent montrer leurs visages, leurs initiatives et leurs réussites, et ainsi donner l’exemple aux générations futures, encore sur les bancs de l’école.

La diversité des role models est un enjeu majeur pour les jeunes générations : pour rêver, mais aussi et surtout pour développer leurs ambitions quels que soient leur sexe et leur origine sociale !

Signé : Un collectif constitué d’individus actifs dans l’écosystème du numérique et des associations investies dans la promotion des carrières des femmes dans les métiers du numérique et l’entrepreneuriat.

Liste des signataires

Lucile Reynard Directrice Conseil Conversationnel, CoFondatrice de Girlz In Web
Marie-Amélie Frere Présidente de Girlz In Web
Aurélie Jean CEO & Founder à In Silico Veritas
Christine Soto Fondatrice-directrice, de L.C.S.M.
Jacques Froissant Fondateur-Dirigeant cabinet de recrutement Altaïde
Sharon Sofer Fondatrice de Startup For Kids
Caroline Ramade Déléguée générale de Paris Pionnières
Le Roux Arnaud Chief Digital Officer d’Homeserve
Jacinthe BUSSON Co-fondatrice et COO de Fastory.io
Béa Lévêque & Céline Puff Ardichvili Fondatrices Look Sharp
Yseulys Costes Fondatrice et CEO 1000Mercis
Guillaume Richard de Vesvrottes Sustainable Innovation Catalyst, à Pixelys
Constance Gatbois Fondatrice de Mandaley
Florence Baitinger, Xavier Moisant et Samuel Degrémont Fondateurs de Gobilab
Alice Audouin Fondatrice d’Art of Change 21
Laetitia Attali, Arthur Frayssinet & Cyril du Cluzeau Fondateurs Associés de Ouicom*
Tehani Leprieur Directrice générale LYYTI
Mathias Lucien Rapeaud Fondateur de democracyofprojects
Martine Le Jossec Fondatrice de MLJCOM /MODE PAUSE
Caroline Renoux Fondatrice Birdeo
Frédérique Cintrat Fondatrice de AXIELLES.COM et de Assurancielles
Agnès Rambaud-Paquin Des Enjeux Et Des Hommes
Holly Niemela Fondatrice Mindful & Peaceful Interventions
Goretty Ferreira Fondatrice et dirigeante de l’Agence pour l’entreprenariat féminin
Stéphanie Savel Présidente de WiSEED et de Financement Participatif France
Richard Menneveux Fondateur et CEO de Frenchweb
Olivier Ezratty Consultant et auteur, cofondateur de « Quelques Femmes du Numérique ! »
Mireille Bouillet Imagin » & Vous – Conseil en Image
Eliane Fiolet Co-founder of Ubergizmo
Anne-Cécile COJEAN Founder Be Influent

 

A suivre aussi sur Frenchweb.