Comment donner envie à vos collaborateurs de venir travailler chaque matin ? Des bureaux agréables et décloisonnés constituent un pilier essentiel d’une vie harmonieuse en entreprise et favorisent l’intraprenariat et l’innovation interne. Voici les différentes questions à se poser avant de se lancer dans l’aventure.

Travailleurs nomades, projets collaboratifs, rationalisation de l’espace, généralisation de l’open space… autant de tendances qui structurent aujourd’hui le marché du travail et impactent l’organisation des espaces de travail. Garantir le bien-être des collaborateurs est un levier de performance essentiel, favorise la libre circulation des idées, et participe à leur motivation et adhésion aux valeurs de l’entreprise. En bref, vous avez tout à gagner à repenser l’aménagement de vos locaux. Voici les bonnes questions à vous poser pour le réussir.

Des couleurs, des meubles confortables aux formes arrondies… (Merci pour la photo, Nextdoor gare de Lyon !)

1 – ET SI LE SILENCE ÉTAIT D’OR ?

Avec l’avènement du règne de l’open space, les collaborateurs se voient… et s’entendent tout au long de la journée. Si cette disposition favorise la fluidité dans les échanges et un management de proximité, elle s’accompagne de nuisances sonores qui perturbent la concentration voire créent des tensions.

Comment y pallier ? Instaurez la règle du silence dans l’open space, en imposant de mettre les portables sur vibreurs et les sonneries de téléphone au minimum. Créez des boxes dédiés aux conversations téléphoniques de plus d’une minute et aux points informels entre collaborateurs. Faites contrepoids en aménageant un espace de convivialité distinct de l’open space, où se retrouver autour d’un café, d’un babyfoot ou d’un repas.

Solution idéale : la phone box (ici à gauche ; photo prise au Nextdoor de Neuilly-sur-Seine)

2 – LUMIÈRE, Y ES-TU ?

La luminosité est cruciale dans l’organisation des espaces de travail. Gare au manque de lumière, qui fatigue les yeux et plonge les collaborateurs dans la déprime hivernale avant l’heure, mais gare aussi à l’excès de luminosité qui nuit à la lisibilité des écrans, surchauffe l’espace de travail et fatigue tout autant les yeux.

Le must : favoriser l’éclairage naturel avec de larges ouvertures qui s’occultent aussi rapidement qu’elles s’ouvrent. Si ce n’est pas possible, évitez les néons au plafond, dont la lumière verticale fatigue les yeux (et donne mauvaise mine), au profit de sources de lumières plus nombreuses, diffuses et douces, disposées à des hauteurs différentes. Equipez en bonus les bureaux d’une lampe individuelle permettant à chacun de moduler sa lumière selon son besoin de confort.

3 – QUAND LES MEUBLES FONT LE DOS ROND

Cela peut sembler un détail qui n’en est pas un : la forme de vos meubles de bureau impacte l’atmosphère du lieu de travail. Caissons carrés, armoires massives et bureaux d’envergure imposent leurs angles saillants (et parfois assaillants lorsque deux personnes se croisent) et créent un ensemble visuel où les lignes s’entrechoquent, pas toujours pour le meilleur…

Arrondissez les angles au sens propre en choisissant des tables et bureaux aux bords ronds, des meubles de rangements bas ou intégrés dans les murs afin qu’ils n’arrêtent pas le regard. Favorisez le travail collaboratif dans votre équipe en privilégiant des meubles légers, faciles à déplacer et assembler en fonction des besoins de chaque projet.

4 – OSER LA COULEUR ?

Dans des espaces de travail partagés, l’agencement est primordial afin que chacun s’y retrouve. Utilisez la couleur pour structurer les volumes et différencier les usages. Privilégiez les tons neutres ou pastels pour les grands volumes, et marquez les lieux de réunion, de détente ou de sieste (soyons fous) avec des couleurs vives et des motifs modernes. Par petites touches, pour éviter la surcharge et l’effet perroquet, mais avec audace, pour apporter dynamisme et modernité à l’ambiance de travail. Travaillez aussi votre signalétique avec des stickers muraux par exemple, pratiques pour préciser la fonction des lieux sans cloisonner l’espace.

Pour la couleur : le papier peint à la rescousse

5 – LA MIXITÉ, WHAT ELSE ?

Sans aller jusqu’à dire que le bureau n’est plus fait pour travailler, le transformer en lieu de vie favorise l’épanouissement de vos salariés et boostera leur motivation. Salle de sieste (excellente pour la productivité), salle de sport, mise à disposition d’une salle de réunion pour un cours de yoga à l’heure du déjeuner : selon la disposition de vos locaux, encouragez la mixité des usages et soutenez les initiatives des collaborateurs qui ont envie d’organiser des animations.

En voilà un programme ! Vous vous lanceriez bien dans l’aventure, mais ne savez pas par où commencer ? Avancez pas à pas en utilisant les moyens du bord ! Invitez vos équipes à réfléchir aux améliorations qu’ils aimeraient apporter, proposez-leur de mettre en dépôt au bureau certains meubles et accessoires de déco personnels, investissez dans quelques rouleaux de papier peints choisis tous ensemble… et tâchez d’appliquer les recommandations ci-dessus !

Vous nous en direz des nouvelles. 😉